jeudi 7 juillet 2011

LES VISSEURS

Les Visseurs de clous (marionnettes méchantes et scénographies accidentées), font du théâtre contemporain mêlant acteurs, marionnettes et arts plastiques.

Guéwen Maigner (comédien, constructeur, marionnettiste) et Pascal Laurent (metteur en scène, scénographe) ont fondé la compagnie en 2008, ils ont été vite rejoints par Sylvie Dissa (costumière comédienne et marionnettiste).

Deux spectacles ont été créés jusqu'à présent, Rien n'était si Beau (2009) qui a réuni une équipe élargie de douze personnes lors de sa création, et BANDE-ANNONCE ! (2010).




 Guéwen Maigner est Forgeron de formation, il a rencontré la marionnette en travaillant avec le Théâtre du Gros Bonhomme (marionnette et arts associés), dont il est le régisseur général depuis 2006. A ce poste il a participé au festival Marionnettes en Campagne, et à de nombreuses tournées professionnelles en tant que technicien. Petit à petit, piqué, il est tombé dans l'artistique, en 2006 d'abord, il crée avec
Pascal Laurent le spectacle Marchand de bâtons (fantaisie cruelle pour marionnettes à gaine méchantes, maniant le bâton, le cercueil et le mètre pliant), on sent déjà dans ce spectacle la complicité et l'énergie qui fonderont les Visseurs de clous.
Guéwen Maigner a depuis joué dans d'autres créations du Théâtre du Gros Bonhomme, en tant que marionnettiste et comédien (Les passagers de la Banquise, 2008, Les contes du Gros Bonhomme, 2009). Il travaille aussi en tant que constructeur de décors et constructeur de marionnettes.



Pascal Laurent a grandi dans le monde de la marionnette contemporaine.
Formé aux arts plastiques à Angoulême, à Bordeaux (fac) puis à Madrid (Beaux-Arts), il navigue entre scénographie, sculpture et installation. A la recherche d'un art ouvert à tous, il interroge dans sa production artistique les figures populaires et les images d'Épinal, qu'il met en tension avec des pratiques et des écritures contemporaines.
En 2006, il crée avec Guéwen Maigner le spectacle Marchand de bâtons. C'est en 2008, au sortir d'un Master Pro mise en scène et scénographie qu'il imagine Rien n'était si Beau, spectacle fondateur des Visseurs de clous. Il crée la même année, avec trois plasticiennes bordelaises, le collectif Les Mains Dans Les Pioches. Aujourd'hui, il travaille en tant que scénographe, plasticien et directeur d'acteurs. Il intervient aussi à l'Université de Bordeaux pour donner des cours pratiques de scénographie et marionnette.



 Sylvie Dissa est plasticienne, marionnettiste et musicienne.
Inventeuse textile et bidule, en recherche permanente, elle est à la croisée des arts plastiques et de l'artisanat. Elle réalise des travaux qui rejoignent son exposition d'art contemporain "Un oeil aux portes", elle est aussi présente dans une dizaine de boutiques d'artisanat pour des bijoux, accessoires et objets déco.
Ces différents savoirs-faire lui permettent de travailler en tant que costumière, accessoiriste pour le spectacle vivant (Les Dougla's, Compagnie Et si, Humains Gauches, Collectif Gonzo, etc.). Elle intègre les Visseurs de clous en tant que costumière d'abord, puis, rapidement, en tant que comédienne.
Elle est à l'origine du projet Kia Dissa pour lequel elle chante et co-écrit. Leur premier album "La clef des champs" sort courant 2011.





Ce trio fondateur travaille régulièrement, et depuis le départ, avec d'autres artistes ou structures, notamment le Théâtre du Gros Bonhomme (79), le Théâtre au bout des doigts (Agen), le collectif Les Mains Dans Les Pioches (Bordeaux), ou encore la Hop-Hop Compagnie (Bordeaux/Bourgogne).















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire